DOSSIER: le bonheur de croire

Bonheur et religion

Par Brigitte DAYEZ

L’Amour est certainement au cœur de la religion chrétienne. C’est le commandement laissé par Jésus, incarné dans sa propre vie et imposé à tous ceux qui veulent le suivre comme la marque de l’esprit de sa famille. Mais combien il est difficile et combien grandes sont les désillusions de ceux qui essaient de le vivre !

Pour trouver la force de rester fidèle malgré tout, à ses amis, à son conjoint, malgré tout, à ses amis, à ses enfants, leur pardonner, les comprendre, deviner leurs attentes et découvrir le moyen de vraiment les aider, il faut rentrer profondément en soi-même. Là, dans le silence et la solitude, nous découvrirons la richesse de notre personnalité. Nous saurons alors que nous sommes uniques au monde et donc absolument seuls, même si nous sommes très entourés.

On peut avoir peur de cette solitude ontologique. Mais c’est là aussi une réalité, et celle-ci sera féconde et source de paix si nous l’acceptons et nous réconcilions avec elle. Notre solitude devient alors une source inépuisable et toujours neuve, capable de nous faire rencontrer les autres dans leur vérité, car eux aussi sont des êtres uniques et seuls. Notre cœur est en outre le lieu de notre rencontre avec Dieu, source de tout amour.

Si nous étions chacun de nous réconciliés avec notre solitude, si nous nous aimions ainsi en vérité, nous serions des trésors pour ceux que nous aimons. Nous pourrions non seulement leur manifester notre profonde sympathie, mais encore les inviter modestement à descendre au fond d’eux-mêmes pour y croiser l’amour personnel que Dieu a pour eux.

Le lien entre solitude et religion est pour moi évident et lumineux quoique parfois difficile ! Cela vaut la peine pourtant de suivre le chemin qui conduit au bonheur et à l’amour !

Archive: 
Pas archivé