Dossier: citoyenneté et projets de société

Un exemple de coopérative citoyenne : Bees Coop

Par Brigitte DAYEZ

Bees Coop, coopérative bruxelloise, écologique et sociale, s’inspire directement de sa grande sœur située à New York, la « Park Slope Food Coop » plus âgée qu’elle d’une quarantaine d’années.

C’est un supermarché bio qui offre concrètement la possibilité de corriger les dérives de la société de consommation dans laquelle la recherche primordiale du profit génère une série d’injustices qui frappent l’agriculteur, le paysan et l’ouvrier, sans oublier son impact négatif sur la qualité de ce qui est vendu.

Bees Coop, par son organisation, sa gestion et le choix de ses produits permet de les vendre à un prix raisonnable en évitant l’exploitation de celui qui les crée.

La coopérative peut se permettre de payer le juste prix des denrées bio qu’elle achète, parce qu’elle fait l’économie des salaires des travailleurs qui participent à sa gestion, à quelques exceptions près. Ce sont en effet tous des bénévoles qui s’engagent à travailler 2 heures ¾ chaque mois et qui doivent être tous des actionnaires. Ils sont donc des coopérateurs, de Bees Coop.

Ce travail est appelé « shift » et est effectué très régulièrement. Les mois sont divisés en semaines (A B C D) et chaque membre choisit un jour et une période fixe où il doit travailler.

Il faut donc être actionnaire pour pouvoir faire ses courses à Bees Coop et y participer, tout en renonçant à y trouver un bénéfice financier.

Tous les produits sont bio et leur variété ne cesse de s’accroître. Les fruits et légumes sont les produits du terroir et ceux qui les cultivent s’y retrouvent financièrement.

Je participe personnellement tous les lundis matin de la semaine C et je peux témoigner que l’ambiance est extrêmement fraternelle.

Bees Coop est située à Schaerbeek, rue Van Hove et prend de plus en plus d’ampleur. Venez ici nombreux, vous y êtes tous les bienvenus !

Archive: 
Pas archivé