Dossier: citoyenneté et projets de société

Move for tomorrow : une journée pour changer le monde…

Par Marie-Pierre JADIN

Le jeudi 16 novembre, à Louvain-la-Neuve, l'UCL et La Libre Belgique se sont rassemblées autour d'une série de réflexions, de propositions, de projets, portés par les étudiants et le monde académique. Cette journée avait pour titre « Move for tomorrow », « bouge-toi pour demain » ! Une journée qui avait pour objectif de faire ressortir des pistes que devront relever nos sociétés dans un avenir proche.

Notre mode de vie est de plus en plus questionné par un mouvement de fond : démocraties en crise, urgence écologique, système économique défaillant, les citoyens semblent de plus en plus persuadés que des changements doivent voir le jour. Et il semble aussi que ces citoyens soient davantage prêts à s'impliquer pour que ces changements adviennent.

Le film Demain, mais aussi beaucoup de reportages, de livres, d'interviews, montrent que non seulement les alternatives doivent être mises en place, mais qu'elles sont réalisables et réalistes.

La journée Move for Tomorrow a tenté de mettre en avant quelques-unes de ces alternatives. Les étudiants y avaient la part belle, puisque nombre d'entre eux réfléchissent, dans le cours de leurs études, durant leurs travaux (mémoires, thèses, travaux pratiques…) à des solutions pour un monde plus soutenable.

Au cours de 7 ateliers, des étudiants et des professeurs ont pu présenter les fruits de ces réflexions, ainsi que montrer des actions déjà accomplies. Les thèmes de ces ateliers touchaient à l'éducation, l'agriculture et l'alimentation, l'énergie, l'économie, l'économie circulaire, la démocratie, la mobilité. Les présentations étaient suivies d'un débat avec le public.

Ces ateliers ont à chaque fois rassemblé un groupe d'étudiants, un professeur, un témoin-expert et un journaliste, avec pour objectif de faire émerger de nouvelles pistes. Après la présentation d'une synthèse de ces débats en séance plénière, la journée s'est clôturée par une conférence d'Emmanuel Druon (dirigeant de l'entreprise Pocheco et auteur du livre L'Ecolonomie – Entreprendre sans détruire) et une séance de questions-réponses.

Extrait de La Libre Inspire :

« Inscrire la transition dans la formation universitaire

« Le développement durable ou plus exactement la transition écologique sont des thématiques qui tiennent à cœur à l'UCL. Elles sont inscrites dans le plan stratégique de l'équipe rectorale actuelle » commente la porte-parole de l'université, Dominique Hoebeke. « Pour les mettre en œuvre, un Conseil développement durable rassemble aussi bien des représentants académiques que des membres du personnel administratif et des étudiants. Son objectif est notamment de sensibiliser les académiques pour que ces questions soient inscrites dans leur enseignement. Cela se met progressivement en place dans la plupart des facultés.»

(…)

Depuis quelques années, les étudiants de l'UCL ont la possibilité de compléter leur formation de base par une « mineure » en développement durable.

Plus largement, observe encore Mme Hoebeke, les nouvelles générations se montrent beaucoup plus sensibles à ces enjeux, comme l'illustrent nombre de kots à projet liés à une thématique touchant à la transition écologique . « Cela fait partie de leur façon de vivre aujourd'hui. Ce sont souvent les étudiants qui poussent l'université dans cette direction en faisant part de leurs attentes via les associations qui les représentent. »

 

Quelques idées qui ressortent de cette journée ; elles sont tirées du compte Twitter #movefortomorrow sur lequel les étudiants en journalisme ont publié ce qui les a marqués au cours de cette journée :

Atelier Agriculture-Alimentation

« 9 groupes ont présenté des projets sur l’agriculture et l’alimentation. Jardins partagés, applications pour décoder les informations sur les aliments que l’on achète en magasin, valorisation de l’orge belge ou de la quinoa belge... Ces étudiants n’ont pas froid aux yeux. L’imagination est débordante et les idées très riches. Après avoir présenté leur idée, c’est au tour du public de donner son avis sur ce qu’il vient d’entendre. Les projets qui auront le plus convaincu seront présentés durant la synthèse de l’après-midi. »

« Les pousses en avant » : un réseau de citoyens qui partageraient leurs jardins pour cultiver ensemble, partager, et tisser des liens intergénérationnels. C’est l’un des projets gagnants de cette grande journée. »

« Les grands gagnants de l’atelier agriculture et alimentation : un projet qui met en avant la biodiversité dans l’élevage de poulets de chair bios »

Atelier Énergie

« Le Bilan de l'atelier : toute énergie a un impact sur l'environnement.

Vers une décroissance contrôlée, une production maîtrisée et une consommation raisonnée? »

« Deux possibilités, améliorer les technologies ou changer de mentalité! À partir de ce constat, nos étudiants louvanistes ont 4 pistes pour réduire l'impact énergétique des transports :

1) Une taxe carbone pour les transports énergivores et polluants

2) Un péage urbain pour désengorger les métropoles

3) repenser l'aménagement du territoire et créer des "îlots de vie"

4) promouvoir les transports doux (vélos, trottinettes, et nos pieds!) »

Atelier Éducation

« Un facteur d'accélération en éducation, c'est le rapport au numérique, qui va modifier la posture du professeur. Il n'est plus celui qui sait, mais devient un accompagnateur »

« L'éducation à la citoyenneté. Objectif : comprendre comment les écoles traduisent dans leurs pratiques la mission d'éducation à la citoyenneté. »

Et pour conclure, un extrait de tweet : « Et si on commençait dès aujourd'hui la transition?! »

Archive: 
Pas archivé