DOSSIER: le savoir du futur

LE TRANSHUMANISME : Transformer l’Homme pour l’augmenter ?

Par Élisabeth MATTHYS-ROCHON, Scientifique, Biologiste, Humaniste (France)

Le transhumanisme est un courant de pensée international puissant, soutenu par des sources financières conséquentes (GAFAM : Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), ayant comme but l’amélioration de l’Homme et visant «l’immortalité des humains» (la mort de la mort !). Dans cette perspective des philosophes, des scientifiques, des penseurs divers transhumanistes (représentés par la lettre H+) souhaitent augmenter les performances physiques et intellectuelles de l’humain.

Il s ‘agit donc de changer l’humanité pour construire un nouvel HOMME moins fragile, performant : « L’homme augmenté s’inscrit dans une nouvelle trajectoire. Dans nos sociétés occidentales l’homme naturel, seul, désarmé, n’existe plus que dans les rêves d’un retour en arrière, d’une forme de décroissance. Les performances humaines peuvent être aujourd’hui augmentées grâce à l’intégration stratégique de technologies (B. Claverie)».

Grâce aux techniques l’Homme peut être transformé, augmenté ! Le vélo, la voiture aident aux déplacements, les prothèses donnent la possibilité de se mouvoir, de dépasser les défaillances humaines. Les techniques cellulaires et tissulaires (utilisation des cellules souches) permettent la régénération d’organes défaillants.

Les transhumanistes construisent des robots dont certains sont très performants, agissent dans les hôpitaux (un enfant a été récemment opéré d’une scoliose par un robot !). Ces robots accueillent aussi des visiteurs dans des établissements divers (hôtels, musées etc). A côté des robots existent aussi les cyborgs «organismes mi-naturels, mi-artificiels». Des techniques innovantes NBIC, (Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et Cognitique) sont développées pour augmenter, réparer, transformer l’être humain. Enfin des dispositifs miniaturisés (puces, nanorobots…) pourront être intégrés dans des organes, dont le cerveau, afin d’améliorer leur fonctionnement.

Globalement, l’Homme sera transformé ! Dans l’optique transhumaniste il s’agit aussi de ne pas « vieillir»! Des études sont développées pour décrypter les processus de  vieillissement cellulaire et agir sur l’organisme pour «conserver une jeunesse!». Un des phares « transhumanistes » est la compréhension puis la numérisation de l’intelligence humaine. M. Minsky est un des promoteurs de la recherche sur les processus cérébraux et la mise au point « de l’intelligence artificielle (IA) ». Celle-ci pourra être transférée sur un support matériel !

Le transhumanisme a sa source principale dans la Silicon Valley (USA), là où un nouvel Etre « Humain » est en train d’être imaginé. Mais que deviendra l’Homo sapiens ? Quelles conséquences  sur la VIE des Hommes? En conclusion, R. Jornod explique sa vision de l’avenir : « Face à un temps qui s’annonce, où le savoir créera du savoir, où l’augmentation de l’humain le mènera vers une refondation de ses valeurs, où la science s’affirmera comme le moteur de densification sociale et politique, la nécessité de la réflexion s’impose dans l’espoir de diriger cette explosion future de la connaissance vers le bien commun». Notre vocation d’Homo sapiens est donc de nous informer, de réfléchir avec d’autres pour « penser l’avenir !»

Archive: 
Pas archivé