AGIR - témoignage d'un atelier

Réflexions d'une responsable d'atelier en fin d'année culturelle

Par Bernadette HORGNIES

Observant notre groupe dans son entièreté et chacune en particulier, j’ai compris que nous étions toutes des citoyennes actives et engagées dans l’AGIR.

Voici les réflexions qui m’ont amenée à cette conclusion.

  • Agir, c’est faire partie d’un groupe de réflexion comme notre ACi, d’en être fière et de le faire savoir. Certaines vont à des rencontres de « Vie Montante », Entraide et Fraternité..
  • Agir, c’est suivre l’évolution du monde, avoir son propre avis, sa propre critique.
  • Agir, c’est s’engager dans une association d’aide aux démunis, c’est visiter un malade, une personne seule.
  • Agir, c’est participer à la vie paroissiale.
  • Agir, c’est suivre l’évolution de nos enfants et petits-enfants , rester à leur écoute, les comprendre. .C’est parfois difficile , tout change tellement…
  • Agir, c’est prendre soin d’un mari, d’un compagnon vieillissant qui a besoin d’aide et d’amour.
  • Agir, c’est rester avenante, soignée, c’est veiller à sa santé et ne pas ( trop) se plaindre malgré un dos qui tire, une hanche douloureuse et un genou qui lâche..
  • Agir, c’est toujours progresser, chercher, prier quand on ne sait plus où on va , qu’on se décourage ..
  • Agir, c’est encore beaucoup d’autres choses et même si nos forces déclinent, chacune d’entre nous peut se retrouver quelque part dans cette liste.

Ici, je vais emprunter la plume de Monsieur André Delbosse qui a écrit dans notre dernier journal paroissial une réflexion sur les chrétiens . Il écrit : « Le chrétien , dans son agir, dans son être, a conscience d’agir et d’être en union avec le Christ. Le non-croyant, par hypothèse, n’a pas ( encore) cette conscience. La distinction ne se situe donc pas dans les actes mais dans le secret des consciences ».

Voici pour terminer une prière que Gisèle nous propose : « Personne n’est trop petit, trop incompétent pour prétendre ne rien pouvoir changer. Seigneur, nous te prions pour que chacun là où il vit, se sente responsable de l’autre et du monde. Que chacun tel qu’il est, où qu’il soit, se lève et agisse selon ses possibilités pour que le monde change et que ton Amour advienne jusqu’aux extrémités de la terre ». (Entraide et Fraternité)

Archive: 
Pas archivé