Actualités

AGENDA

Le Bureau de l’ACi Charleroi organise un comité élargi, suivi d’une collation conviviale.

Le 14 mai à 14h00 à la cafétéria du centre culturel de Montigny-le-Tilleul.
Tous les membres sont les bienvenus
pour ce moment de retrouvailles.

 

Au programme :

MIGRATIONS

Le témoignage d’Antoinette

La commission migrations a accueilli, grâce à Isabelle Nibakure, Antoinette K., qui a donné un témoignage de son parcours de vie. Cela s’est fait, presque naturellement, sous forme de questions/réponses, et cela donne une belle interview que nous reproduisons ici presque telle qu’elle s’est déroulée…

Je suis née au Rwanda, j’ai 53 ans. Je suis arrivée en Belgique en 1999.

J’ai vécu 10 ans à Bruxelles, j’habite maintenant en région flamande. Je suis mariée, j’ai trois enfants.

VIE ACi: échos de notre journée nationale

Compte rendu de notre journée nationale du 2 mars 2013

 

« Je reste un indigné. Mais il faut être digne de son indignation ! »

C’est ainsi qu’Alphonse Royen s’est présenté à nous, public attentif de l’ACi, qui l’avions invité pour notre journée nationale du 2 mars dernier.

Cet homme de 75 ans a eu une vie riche en rebondissements ; il nous a retracé son parcours, en nous laissant entrevoir que le fil conducteur de cette vie, ce fut son besoin d’être utile.

ACTU D'EGLISE: échos de notre session vie-foi

Session Vie Foi les 16 et 17 mars à Wavreumont

Par Sylviane SBILLE

Nous étions une trentaine à avoir répondu à l’appel pour participer à ce week-end Vie Foi qui cette année avait pour thème : De l’Evangile à l’Espérance : quel sens aujourd’hui ?

PRIERE

Dans le cœur de Dieu

Ceux que nous aurions jugés d’avance,

Qui, pour nous, n’auraient pas la moindre chance,

Sont avant tout dans le cœur de Dieu,

Seront avant nous au Royaume des Cieux.

 

Ceux dont la richesse est dans la simplicité

Et qui n’ont pas peur de demander,

Ceux dont la douceur a contemplé la lumière :

Qui au fond des yeux ont eu la terre entière.

 

Ceux qui n’ont pas honte de pleurer leurs tourments

Dans la vérité de chaque instant,

DOSSIER : Fragilités, précarités, solidarité!

Pauvreté

Par Nicole DEHAN

« Honorez Dame Pauvreté » - message du Poverello d'Assise.

« Je voudrais une Église pauvre » - message du pape François.

Connaît-on, en 2013, un sursaut misérabiliste, une poussée d'anarchie spirituelle ?

Comme le balancier, la pauvreté revient-elle à la mode dans un monde désillusionné ?

L'option préférentielle pour les pauvres, née en Amérique latine en 1968, pourra-t-elle battre en brèche la société d'hyper-consommation productrice de misère sociale autant que spirituelle ?

DOSSIER : Fragilités, précarités, solidarité

Rencontre avec Sœur Paule – Louise Decleyre

Interview par Monique GILLES

A la première question qui concernait son statut de religieuse voici ce que m’a répondu Paule : « Je suis un électron libre ».

DOSSIER : Fragilités, précarités, solidarité

Les Centres publics d’action sociale : pour qui, pour quoi ?

Par Brigitte MORENVILLE-DELMOTTE

Comment procédez-vous pour que l’action du CPAS ne revête pas la forme d’un assistanat stérile ?

Vaste question … Je ne peux valablement témoigner que de mon expérience dans un CPAS semi-rural de taille moyenne (l’entité de Thuin compte environ 15.000 habitants), c’est-à-dire de dimension humaine.

EDITO

indigene-edtions.fr

« Changer le monde », notre rêve à tous !

Par Christiane SEGERS

 
Ce monde ne va pas bien du tout pour le plus grand nombre de personnes : guerre, pauvreté, famine… Chez nous, chômage, misère de beaucoup de nos concitoyens laissés pour compte.

Indignés par cette situation, nous le sommes sans cesse, l’ACi nous a exercés au VOIR, mais, nous sommes confrontés à « notre impuissance ».

PRIERE

Prière pour les Notes de travail de mars 2013

Par Denise Michels

            Seigneur, je te remercie pour ces groupes de travail qui nous aident à mieux comprendre ta Parole pour mieux en vivre.  Différents passages de la Bible  relatent ta demande de veiller.  C'est ce que ton serviteur bien aimé Jean-Paul II appelle "être sentinelle de  l'Invisible".      

            A notre époque tentée par le matérialisme et la sécularisation, tu nous appelles à être témoins des valeurs essentielles qui ne peuvent se percevoir qu'avec les yeux du cœur.

DOSSIER: Fragilités, précarités, solidarité

Visages de la rue

Par Brigitte DAYEZ

Au centre ville à Bruxelles, plus précisément au boulevard Anspach, les S.D.F. sont nombreux. Des hommes pour la plupart, couchés ou assis sur des couvertures, dans les encoignures des murs, devant les grandes surfaces, les snacks, les hôtels, la poste.

Ils viennent souvent de loin, de Roumanie, de Pologne, de Bulgarie, du Maroc mais aussi de France, d’Angleterre, d’Espagne. Des femmes, Roms pour la plupart, attendent, assises ou debout, la main tendue.

DOSSIER: Fragilités, précarités, solidarité

UTUC – Louvain-la-Neuve

Par Evelyne et Xavier LOUVEAUX

« Un Toit, un Cœur » est un espace-refuge, un lieu d'écoute et de solidarité, une « passerelle » entre le monde marginalisé et les citoyens de cette ville étudiante en plein essor.

On y vient pour partager une tasse de café, un repas, pour profiter d'une douche et de la convivialité, mais aussi pour s'informer sur l'accès au CPAS et aux soins de santé

Histoire

DOSSIER: Fragilités, précarités, solidarité

Un exemple de fragilité mentale

Par Barbara ANOULE

Il est des fragilités dont on ne parle pas parce qu’elles passent inaperçues. Or, si une fragilité existe, c’est bien celle qui frappe les personnes atteintes de Troubles Obsessionnels Compulsifs, plus communément connus sous le nom de T.O.C. Lorsqu’un individu n’est plus libre d’aimer et de recevoir l’amour qu’on lui donne, il faut de sérieuses motivations pour que ce dernier ne perde pas le goût de vivre.

DOSSIER: Fragilités, précarités, solidarité

Nous avions un ami…

Par Marie-Pierre JADIN

Carrefour 19, c’est un peu comme une famille : une famille d’associations, qui ont toutes leur siège social à la même adresse, 19 rue du Marteau, 1000 Bruxelles.

L’ACi fait partie de cette famille.

Pourquoi j’écris cela ? Parce que cette famille a aujourd’hui perdu un de ses membres. Ceux d’entre vous qui venaient régulièrement à la rue du Marteau le connaissaient sans doute de vue : il s’appelait Jean-Marie, et vivait au 3e étage de la maison.

SPIRITUALITE

Crise économique et solidarité

Une lecture de Néhémie 5

Par Jacques VERMEYLEN

Pages